amazon pro

Les quelques étapes pour devenir vendeur pro sur Amazon

Les quelques étapes pour devenir vendeur pro sur Amazon

amazon pro

 

Comment créer un compte Amazon Pro et déclarer son activité en tant qu’auto-entrepreneur.

Avant de se lancer comme vendeur pro sur Amazon, il est important de démarrer de bon pied et déclarer son activité d’auto-entrepreneur pour avoir un numéro de SIREN et un numéro SIRET. Vous risquez de voir votre compte bloqué si vous ne l’êtes pas. 

Pour cela, c’est simple, il suffit d’aller sur le site de l’auto-entrepreneur pour s’immatriculer et déclarer votre entreprise en ligne.

L’étape suivante est l’Immatriculation au Registre de Commerce et des Sociétés (RCS) sur le site : de l’infogreffe. Les procédures sont simples, il suffit de suivre les étapes d’immatriculation, page après page.

Votre Numéro SIRET Et SIREN et vous seront envoyés par l’URSSAF et le KBIS par le Greffe à votre domicile. Vous voilà fin prêt à vendre vos premiers produits ;).

Ces démarches prennent en général deux semaines et elles sont totalement gratuites, ne payez pas des organismes tierces pour le faire à votre place !

Configurer son Compte Amazon Pro.

Maintenant que vous vous êtes immatriculé, vous avez vos identifiants de commerçant, vous avez aussi un compte bancaire valide pour pouvoir payer les frais Amazon pro, vous allez sur Google et chercher le mot « vendeur Amazon ». Vous cliquez sur le 1er  lien qui apparaît et on accède sur la page d’enregistrement en tant que vendeur professionnel sur Amazon. Les frais d’un compte Amazon pro sont actuellement de 39 euros par mois hors TVA.

Avoir un compte professionnel FBA est très important pour gagner la boîte d’achat (buy box).

Vous remplissez le formulaire requis, suivez les étapes de votre inscription en tant que vendeur Pro et vous êtes prêt en 5 minutes !

Que vendre sur Amazon ?

Je vous présente quelques outils sympas qui vous aideront à dénicher votre produit et estimer sa rentabilité. C’est parti !

AMZTracker

AMZTracker Vous offre de 7 jours gratuits pour l’essayer. C’est un outil spécialement conçu pour Amazon et qui vous donne une idée sur le volume des recherches et le ranking du mot clé relatif à votre produit. il coûte 50 $/ mois et il est riche d’information sur les concurrents, le ranking sur un mot clé, la santé de votre fiche produit, etc.

Seller-Pulse

Je ne vais pas trop m’attarder sur seller-pulse, pour moi c’est l’outil de tracking par excellence, vous disposez aussi de 7 jours d’essai.

Lisez cet article dans le quel je passe en revue seller-pulse et propose une vidéo de démo avec le créateur de l’outil.

Keepa

Keepa est gratuit et vous donne l’évolution du classement et le prix de chaque produit Amazon. Pour avoir l’outil, il suffit d’aller sur keepa.com. Il est simple et agréable à utiliser. Sa fiabilité n’est plus à démontrer. C’est un Must Have pour le professionnel.

Unicorn Smacher

Unicorn Smacher est une Add-on l’on peut télécharger et l’ajouter comme extension à chrome. Cet outil est l’équivalent de AMZTracker mais en forme d’Add-on. Il vous permet entre autres de connaître :

  • Le nombre de vendeurs sur Amazon qui vendent votre produit.
  • Les variations c.à.d les différentes formes, couleurs disponibles pour ce produit.
  • Les prix de vente affichés pour ce produit.
  • Le classement du produit.
  • Des estimations sur les revenus et le chiffre d’affaire.
  • Le nombre de commentaires soumis pour le produit.

“Google keyword Planner“ pour la recherche de mots clés pour votre produits

Si vous n’avez pas un compte Gmail, créez-le, c’est gratuit !

Google keyword Planner est un outil efficace de planification des mots clés qui s’interface avec votre compte Google; il vous permet d’afficher le volume de recherches mensuels relatifs à un mot clé, avec une liste des mots clés dérivés du principal, ainsi que la concurrence sur ces mots clés.

Comment trouver des fournisseurs pour vos produits

Pour trouver un fournisseur pour votre produit, vous allez tout simplement sur un moteur de recherche, vous entrez le mot « fournisseur » + « le nom du produit », comme par exemple : « fournisseurs écouteurs Bluetooth », et vous validez la recherche.

Le résultat est une large liste de fournisseurs, européens ou asiatiques, dont on peut citer :

  • Alibaba
  • Aliexpress
  • zentrada
  • ventegros.fr
  • lightinthebox.com
  • etc

Trouver des fournisseurs anglophones

Un fournisseur en anglais, ça s’appelle « wholesaler » ou « supplier ». Tout comme pour les recherches de fournisseurs francophones, vous pouvez aller sur un moteur de recherche, vous entrez le mot « le nom du produit » + « wholesaler » ou « supplier », comme par exemple : « wholesaler  + earphone + bluetooth » écouteurs Bluetooth », et vous validez la recherche.

Astuce: Afin d’éviter l’affichage des certaines pages dans notre recherche sur Google on procède comme suit :

« Mot clé – aliexpress.com – alibaba.com – site1.com – site2.net », ainsi votre moteur de recherche va afficher tous les sites sur le premier mot clé et ignorer ceux qui sont introduits avec un signe “-“.

Certains sites comme « lightinthebox.com » ou « aliexpress », offrent la possibilité de contacter directement le fabricant, plutôt que le commerçant. Il est préférable de contacter directement le fabricant et s’arranger avec lui sur les prix unitaire, le choix, le mode de livraison et les autres modalités.

Comment rentrer en contact avec un fournisseur

Il est très important d’entrer en contact direct avec un fournisseur fabricant du produit, une différence de quelques centimes par unité peut faire la différence sur un grand stock. Voici une checklist à vérifier sur le fournisseur :

  • Savoir depuis quand votre fournisseur est dans ce business, 2 ans est l’idéal !
  • Veiller à ce que votre fournisseur  soit vérifié et que des organismes tiers ont déjà eu de transactions avec lui.
  • Savoir si le fournisseur est un fabricant ou un commerçant.
  • Il est utile de contacter et négocier avec un fournisseur réactif qui répond dans les 48 heures maximum.

Négocier le prix du produit avec le fournisseur

Pour négocier le prix d’un produit avec un fournisseur, voici quelques règles simples :

  • Demander le MOQ (Minimum Order Quantity) ou bien la « quantité minimale de commandes » au début de vos contacts avec les fournisseurs..
  • Négocier le prix au début.
  • Demander s’il y a du OEM (Original Equipment Manufacturer) c’est à dire qu’on peut apposer sa marque sur le produit.
  • Demandez aussi s’il y a un guide d’utilisation en français, ou si il peut imprimer un à la demande le cas échéant.
  • Demander s’il y a des variétés et des couleurs qui offrent un choix au client.
  • Demander si le fournisseur peut faire des améliorations qui peuvent ajouter de la valeur à votre produit.
  • Savoir quand le produit est sorti.
  • Demandez si le fournisseur possède un catalogue pour les nouveaux produits.
  • Le produit est-il déjà arrivé en Europe ?
  • Y’a-t-il des garanties sur le produit ?
  • Pour les produits électroniques, une garantie minimale de 12 mois est requise.
  • Y’a-t-il des certifications CE et ROHS pour l’électronique ?
  • Demander le rythme de production pour éviter la rupture de stock.

Quelles sont les Informations Nécessaires à Mettre sur Les Colis ?

Pour finaliser l’expédition, il y a des informations à mettre sur les colis pour éviter tout problème avec Amazon ou en dédouanement. Les voici :

  • Le numéro EORI, c’est le numéro d’identification et d’enregistrement des opérateurs économiques à demander auprès de votre CFE (Centres des Formalités des Entreprises). Vous pouvez télécharger le formulaire de demande EORI sur ce lien : Demande d’octroi de numéro EORI.
  • Le code RITA, C’est un code de douane française qui identifie le produit et donc le taux de douane à appliquer. il suffit de le demander au fournisseur.
  • La valeur de la marchandise.

voilà ! c’est tout 😉

Promouvoir votre page de vente

Pour améliorer vos ventes, il convient de s’intéresse au SEO (Search Engine Optimization), mot en anglais qui indique l’ensemble des technique pour améliorer le référencement de votre page de vente.

Plusieurs moyen et outils sont disponibles pour rechercher les bons mots clés convenables pour décrire votre produit. j’ai déjà évoqué ci-haut ces outils gratuits les plus utilisés :

  • Recherche naturelle de mots clés sur Google.
  • Google analytics et Keyword planer.
  • Google trends.
  • Recherche naturelle de mots clés sur Amazon.

Pour en savoir plus sur ces techniques SEO, ils sont largement expliquées dans l’e-book de la formation FBA ici.

Les pièges à éviter

Pour terminer cet article, je partage avec vous, quatre pièges à éviter quand on débute sur Amazon. Il y en a plusieurs, mais je trouve que ces pièges sont les plus importants tant par leur impact sur votre business que par la facilité de tomber rapidement dedans. essayez de les éviter !

Premier Piège à éviter : se mettre sur des produits interdits

Eviter de se mettre sur des produits interdits, comme :

  • les produits irritant la peau et les vêtements.
  • les produits ayant rapport avec la santé,
  • les armes et munitions,
  • les produits tranchants ou coupants,
  • et autres…

Vous pouvez demander à Amazon si votre produit est bon à mettre en vente sur leur plateforme ou si il a besoin d’une autorisation.

Piège Numéro 2 : se mettre sur un produit concurrentiel

En tant que vendeur débutant, éviter de se mettre sur un produit très concurrentiel. Cherchez plutôt des produits avec des commentaires au dessous de 100 et évitez les marques.

Piège Numéro 3 : ne pas tenir compte de tous les frais et charges.

Ne bâclez pas votre business plan et tenez bien compte de tous les frais et charges,

Il y a surtout :

  • les charges de transport,
  • les frais de douanes,
  • les impôts et taxes,
  • les charges FBA d’Amazon et les frais de stockages,
  • et autres…

Téléchargez ici la fiche compta gratuite qui vous explique tous ces frais !

Piège Numéro 4 : ramener du gros stock dès le lancement

Si vous avez réussi à liquider un stock de 100 unités dès première semaine de votre lancement (c’est tout le bien que je vous souhaite ;)), prenez garde de ne pas s’enthousiasmer et lancer un gros stock. Soyez prudents, et faites venir des petites quantités de stock. La raison en est simple : si vous vendez bien aujourd’hui, il est possible que demain il n’y a plus de vente jusqu’à une nouvelle période propice. C’est normal, c’est une caractéristique du commerce en général.

J’espère que vous avez apprécié cet article qui vous résume les principales étapes pour devenir pro sur Amazon, je serai ravi si vous commentez ou me posez des questions ;).

à votre succès !

ayed

Spread the love

2 thoughts on “Les quelques étapes pour devenir vendeur pro sur Amazon”

  1. Bonjour!
    Je suis déjà vendeur sur Amazon, mais j’aimerai un coaching sur comment trouver des produits winners et les fournisseurs correspondants. Combien cela me coûterai et quels sont les délais pour avoir le coaching après paiement. Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.